6 astuces pour aborder l'entrée en crèche

Entre la naissance et deux ans, votre bébé va évoluer à une vitesse extraordinaire et chacun de ses progrès sera une nouvelle source d’émerveillement pour vous. Découvrez avec nous les grandes étapes de son développement et comment échanger avec lui pour l’aider à stimuler son éveil.

Sûre et très stimulante pour les tout-petits, la crèche est un mode de garde apprécié par de nombreux parents.

Mais il n’est pas toujours facile de laisser en collectivité un bébé que l’on n’a encore jamais quitté…

Découvrez nos astuces pour que les débuts de votre enfant à la crèche se déroulent du mieux possible, pour lui comme pour vous !

1. Soyez prévoyante Bien souvent, les places disponibles en crèche sont en nombre inférieur à la demande. Pour ne pas vous retrouver coincée à la veille de la reprise du travail, prenez vos précautions bien à l’avance : n’hésitez pas à vous renseigner et inscrire votre (futur) bébé dès les premiers mois de votre grossesse !

2. Assurez vos arrières Inconvénient majeur de la crèche : les enfants malades n’y sont pas acceptés. Or, rhumes, fièvres et gastro sont très courants chez les petits… Dans ces cas-là, deux solutions : vous absenter de votre travail pour garder votre enfant, ou prévoir un mode de garde alternatif (grands-parents, baby-sitter, assistante maternelle…). Réfléchissez-y à l’avance pour ne pas être prise de court !

3. Etablissez de bonnes relations avec le personnel de la crèche Moins personnelle qu’avec une nounou ou une assistante maternelle, la relation avec les personnes qui s’occuperont de votre enfant à la crèche n’en est pas moins essentielle. La directrice (ou plus rarement le directeur) sera votre principale interlocutrice : posez-lui toutes vos questions et tournez-vous vers elle en cas de problème. Rencontrez aussi les auxiliaires de puériculture : ce sont elles qui s’occuperont de votre enfant au quotidien et qui pourront vous raconter le déroulement de ses journées. Parlez-leur des habitudes de votre tout-petit, de ses rythmes de sommeil, de son alimentation…

4. Soignez l’adaptation Votre bébé ne sera pas laissé seul à la crèche du jour au lendemain ! Tous les établissements prévoient une période d’adaptation : une à deux semaines (selon les crèches et selon votre enfant) de présence graduelle, pour s’habituer à ce nouveau mode de vie. Vous commencerez par passer du temps avec votre enfant à la crèche, puis vous le laisserez seul pendant une heure, puis deux, puis le temps d’un repas, d’une sieste… et enfin une journée complète. Pour ne pas avoir à brusquer votre bébé, pensez à commencer l’adaptation plusieurs semaines avant la date prévue de votre retour au travail.

5. Rassurez votre enfant… Tout doit être très clair pour votre enfant. Quel que soit son âge, expliquez-lui que vous devez reprendre le travail et qu’il restera donc à la crèche quelques heures chaque jour, mais que vous reviendrez toujours le chercher. Au moment de le laisser, ne vous échappez pas subrepticement mais prévenez-le de votre départ. Les adieux ne doivent pas se prolonger excessivement : un câlin, un bisou, et on s’en va ! Même s’il pleure les premières fois, soyez forte : il se calmera probablement quand vous aurez disparu.

6. … Et détendez-vous ! Bien souvent, les premiers jours à la crèche sont plus durs pour les mamans que pour les bébés ! Votre tout petit ressent fortement vos émotions : il est donc important que vous soyez aussi sereine que possible, pour ne pas lui communiquer votre angoisse. Si vous vous sentez triste ou inquiète, osez en parler à l’équipe de la crèche : on vous proposera certainement des solutions pour vous apaiser, comme par exemple de passer un petit coup de fil dans la journée pour vérifier que tout va bien.

Pensez aussi à demander au papa d’être présent à vos côtés pour déposer votre bébé à la crèche les premiers jours : c’est une étape plus facile à franchir à deux !

Vous aimerez aussi

Image
advice nounou mini
Bébé

Vie quotidienne

8 astuces pour bien choisir une nounou à domicile

Image
advice dvt moteur mini
Bébé

Son développement

Le développement moteur